Interviews : The Jesus Lizard (Spazio211, Turin, 19 septembre 2009)

Profitant d'une tournée européenne aussi inespérée qu'inattendue, Musique-Chroniques a rencontré les Jesus Lizard, au Spazio211 de Turin. Voici donc un petit compte-rendu de cet entretien, qui a précédé le concert le plus rock n'roll de ces dix dernières années.

Dans le rôle du gentleman flegmatique : le guitariste Duane Denison. Dans la peau du timide : le batteur Mac McNeilly. David Sims le bassiste, absorbé par son ordinateur ne pipera mot, peut-être rédigeait-il son blog (davidwmsims.wordpress.com/)… Et bien entendu, dans le rôle du personnage irrévérencieux indomptable et charismatique : le chanteur David Yow.

Quant à nous, eh bien on a débarqué avec un Toblerone sous le bras, en leur disant "A piece of Switzerland for you guys !!! "
Après plusieurs années d'absences, qu'est-ce qui vous a poussé à reprendre la route? Comment a émergé l'idée de cette tournée?
DD:
En fait, plusieurs choses sont arrivées. Tout d'abord on s'est vu offrir la possibilité de jouer quelques concerts au festival "All Tomorrow's Parties". Ensuite, notre ancien label Touch & Go a décidé de remasteriser nos albums. Tous ces événements nous on donné envie de refaire des concerts. Cela coïncidait par ailleurs avec les 20 ans de nos débuts. (ndlr: "Head" leur premier album, enregistré avec une boîte à rythme, est sorti en 1989)
Vous avez joué il y a quelques semaines au gigantesque Pukkelpop festival, en Belgique. Quelles impressions cela vous a-t-il laissé?
DD:
C'était un très bon concert…
MMN:
…mais c'est aussi difficile de jouer pour un si grand auditoire !
Cette tournée, est-elle une occasion de faire de nouvelles découvertes musicales ?
DY:
Les fois où notre chauffeur a mis de la musique, nous lui avons demandé de l'éteindre !
DD:
En fait on écoute beaucoup plus de musique et on s'intéresse beaucoup plus à la musique quand on est chez soi. On peut se relaxer et être plus disponible. Par contre, en tournée, on baigne tous les soirs dans la musique et le bruit, donc en journée, on cherche plutôt le calme.
Duane Denison, on vous a vu faire de la promo pour Gibson… Mais entre-nous, vous ne jouez pas sur cette marque ?
PP:
DD: (petit sourire) Eh bien … en fait je joue un peu sur Gibson, mais ce ne convient pas nécessairement pour ce genre de musique. Sur cette tournée je joue avec un modèle tout en aluminium. (ndlr: Probablement une Travis Bean)
Nous avons parlé de vous lors de notre rencontre avec Tod Ashley. (Firewater) Que pensez-vous de son travail?
DD:
C'est un gars très talentueux, auteur, chanteur, et j'aime beaucoup son dernier album. Je trouve d'ailleurs que son projet Firewater rappelle beaucoup Gogol Bordello, mais ces derniers sont certainement un peu plus festifs ou un peu plus fous.
Qu'avez-vous en tête lorsque vous êtes sur scène ?
DY
Pizza!
DD:
Ca dépend du morceau, bien entendu. Sur certains il faut se remémorer ou anticiper les passages plus difficiles et donc j'essaie de me concentrer sur la musique, sur ce que les autres jouent.
DY:
Il ne se passe plus grand-chose dans mon esprit, il y a un grand blanc. Je fais table rase dans ma tête.
Satisfaisez donc à notre curiosité ! C'est bien l'estomac de David Yow qui figure sur la couverture de l'album Show ?
DY:
En effet…. et les aisselles appartiennent à Mac McNeilly (rires)
David, parmi vos projets extramusicaux, vous nous préparez actuellement un livre de cuisine avec la collaboration de Steve Albini. Quel est donc le plat que vous cuisinez le mieux ?
DY:
Les Corn Flakes ! (sourire satisfait) Mais aussi la cuisine mexicaine en général.


L’interview se termine, la salle se rempli progressivement, le concert sera d’une rare intensité le groupe délivrera un set percutant et incisif . Au premier accord, le chanteur est déjà couché sur la foule.. Ce soir, l'excellent Spazio 211 est sold-out !
Patric & Sai Real


Autres interviews:

And also the Trees
Black Heart Procession
Cyann and Ben
Disown
Early Day Miners
The Jesus Lizard
Marissa Nadler
Magic Rays
Shearwater
Sigurd
Stars of the Lid
Tindersticks
Rokia Traoré
Water Lily
Woven Hand