Dälek > Deadverse Massive vol. 1

Deadverse Massive vol. 1
7.2007
Notation
Hip Hop   Metal   Electro Rock

C’est carrément chez Hydra Head que Dälek vient nous présenter son album de titres rares. Plutôt spécialisé dans le métal, le label s’ouvre aux sonorités très éclectiques du duo américain. Les compositions de cette compilation couvrent toute la carrière de Dälek, soit 1999-2006. Et cela permettant d’illustrer que les compositions vont puiser tant dans les atmosphères ambiantes que dans celles très âpres d’un hip-hop noisy ; et cela depuis les débuts !

Pour preuve l’introduction instrumentale ambiant inédite (« Angst ») datant de 1999. Dälek est un roi du split album : de celui avec Kid 606, on retrouvera le sombre « Ruin It, Ruin Them, Ruin Yourself, Then Ruin Me » rappelant les ambiances noires d’Absence. Le split avec les suisses de Velma nous procure le plaisir de titres d’un lourd spleen (« Desolant Peasant ») ou évoquant un hypothétique héritage Mezzanine « Rouge (Deadverse remix) ». Enfin, on trouve en intégralité le EP sorti en 2006 intitulé Street All Amped, quatre titres plutôt bien foutus qui prédisaient le virage de Abandoned Language. On trouvera peut-être un peu longuet l’abstrait « Music for ASM », 16 minutes ambiantes entrecoupées de quelques silences ainsi que « 3.46 » qui va méchamment flirter avec un noisy irritant.

Album assez logiquement hétérogène, Deadverse Massive Vol.1 démontre que les albums du duo ont toujours des racines fortement ancrées dans des genres très hétéroclites, et ce depuis leurs débuts. Ces mariages disloqués ici offrent une vision parallèle au travail de Dälek. Plus qu’un simple à-côté, cette compilation doit se prendre comme une illustration de la richesse de l’œuvre qu’est en train de nous constituer ce groupe du New-Jersey.


- le sto, le 10 09 2007

Ractions

par Rémi M., le 14/09/2007
Le disque est évidemment un peu disparate et cela péjore un peu l'ensemble, tant les oeuvres de Dälek s'entendent comme une ayant une unité claire (enfin, plutot sombre généralement...)