Stars of the Lid > The Tired Sounds of

The Tired Sounds of
2001
Notation
Rock   Ambient

"The Tired Sounds of Stars of the Lid" consiste en deux CDs de musique qu’on pourrait décrire comme "musique drone acoustique", c’est à dire qu’elle est basée sur des sons continus et fantômatiques, à l’évolution complexe et souvent imperceptible. OK c’est compliqué, mais il faut dire que "The tired sounds of..." est un disque inclassable et novateur. Le groupe a franchi un cap depuis "Avec Landenum", grâce à l’introduction d’instruments à cordes (violons et autres) qui sont du plus bel effet, tout en restant minimaliste dans l’âme. Ces chansons ne sont pas construites selon les schémas classiques, elles n’ont pas vraiment de début ni de fin. "Requiem For dying Mothers" part 1 et 2 ouvrent ce disque de superbe manière. Les interactions entre les différents instruments à cordes sont d’une grâce infinie et créent une ambiance apaisante. La deuxième oeuvre du premier CD, "Austin Texas Mental Hospital", en trois parties, est plus sombre, et un peu trop chargée, car le côté répétitif se fait sentir sur les 12 minutes que compte la seconde partie. "Broken Harbours" (part 1 à 3) est plus proche des sons utilisés sur "Avec Laudenum".

Le second disque est magnifique et commence très fort, avec "Mullholland" et "The Lonely People", qui sont d’une beauté indicible. Les sons utilisés sont aussi légers que l’air, une caresse pour les oreilles. "Piano Aquieu" commence par quelques notes de piano floues, dont l’écho se transforme en d’autres sons venus d’ailleurs. La progression de la musique est fantastique, un véritable voyage. La réverbération du son crée une atmosphère onirique. "Fac 21", entièrement composée avec des instruments à cordes, capture peut-être les moments les plus émouvants et les plus sublimes de ce disque. "A lovesong" (part 1 à 3) termine ce voyage en beauté et en douceur. "The Tired Sounds of Star of the Lid" est une oeuvre majeure, indispensable pour les amateurs de rêve éveillé, une musique qu’il faut prendre le temps d’écouter, les deux disques à prendre sur son île déserte.

- JP, le 15 07 2004

Ractions

par eric, le 14/10/2005
rien a redire! un pur joyau sonore!!