Pelican > City of Echoes

City of Echoes
7.2007
Notation
Rock   Metal   Post Rock

City of Echoes est un véritable acte de bravoure. Pour ses créateurs, qui techniquement ont du la roter pour créer ce genre d’album (on applaudira tout particulièrement la dextérité du batteur qui frappe comme si sa vie en dépendait), mais également pour ses auditeurs, qui n’ont pas intérêt à attendre un album léger et aéré de la part du combo post-métalleux américain édité chez Hydra Head.

L’album est vendu comme un concept évoquant l’homogénéisation du monde sous l’effet de la globalisation, les villes se ressemblant de plus en plus, les titres aussi oserions-nous dire, petits impertinents que nous sommes ! Les morceaux ne sont pas aussi long que sur les standards habituels (ici 7 minutes maxi), la puissance de feu dégagée n’en n’est pas diminuée pour autant. L’album pourrait se décrire en deux temps, une première partie assez bourrine démontrant toute l’étendue technique du groupe, mais manquant la moindre de finesse. Le temps d’un intermède tout en douceur et bienvenu ("Winds with Hands"), on repart pour la deuxième partie métallique. Pelican fait évoluer ses capacités mélodiques et réussi à faire s’envoler l’auditeur sur un final particulièrement dantesque ("Far from Fields" & "A Delicate Sense of Balance").

Mais si l’on ne peut pas réellement critiquer la valeur intrinsèque de City of Echoes, force est de constater que ce disque nous touche peu, ou alors uniquement par de rares moments de furtive grâce ; mais bien vite effacées par ces gros riffs de guitares qui plombent l’ambiance. Certes, ils font partie intégrante du genre, pourtant on aurait préféré un peu plus de finesse et d'émotion. Car même si cet opus est plus court que les productions actuelles, il n’en demeure pas moins que le sentiment de répétition matraquée existe déjà bel et bien et que, par voie de conséquence, l’album risque de ne pas ressortir si souvent de sa si belle pochette.


- le sto, le 10 08 2007

Ractions

par Charles IX, le 15/08/2007
J'ai également trouvé ce disque un peu répétitif... voire limite chiant! C'est sympa de faire un disque de post-métal technique au possible, faudrait juste voir si, par la même occasion, ils pouvaient tenter d'intéresser l'auditeur. Marketing musical inversément proportionnel au marketing du design!
par The Jack, le 12/08/2007
Euh... la médiocrité de ce "truc", comme du dis ??? Pour les amateurs de guitares bruyantes et intenses, cet album est un must ! A mon avis, ceux qui n'aiment pas cet album, n'aiment pas pas le son des guitares métalliques et explosives.
par Lina, le 11/08/2007
et c'est précisément face à la médiocrité de ce truc qu'on se rue sur le Irepress...
par The Jack, le 10/08/2007
Je le trouve très bon, cet album, même si c'est un peu trop répétitif, il est vrai... C'est un album intense, épique et dynamique qui fait du bien. Dans le genre, difficile de faire mieux !