Young, Neil > Live at Massey Hall 1971

Live at Massey Hall 1971
3.2007
Notation
Rock   Folk

1971 : Neil Young est à son apogée créative et à l’aube de son plus grand succès commercial. Après After the Goldrush, Harvest sortira dans quelques mois pour devenir l'album le plus vendu de l’année 1972. Concert retrouvant le loner seul aux commandes à la guitare acoustique et au piano, Live at Massey Hall témoigne de cette explosion créatrice : plutôt loquace, Neil explique qu’il va jouer une majorité d’inédits ce soir, vu qu’il a composé beaucoup de nouvelles chansons ces derniers temps.

Ce concert est diamétralement opposé au Live at the Fillmore East sorti quelques mois plus tôt : folk acoustique lunaire, retenue et mélancolie d’un côté, rock électrique, spontanéité, et déchaînement de l’autre. Les deux se rejoignent sur "Down By the River" et "Cowgirl in the Sand" (décidément...), ici en version acoustique.

Live at Massey Hall est un document important dans la genèse de Harvest, dont Neil Young interprète les toutes premières versions ; "A Man Needs a Maid" est lié à "Heart of Gold" dans la même chanson jouée entièrement au piano. Certaines paroles diffèrent légèrement des versions finales. On retrouve aussi plusieurs morceaux présents sur After de Golrush et Journey Through the Past, ainsi que 2 inédits - "Bad Fog of Loneliness" et "Dance Dance Dance". On reste donc dans des interprétations Harvestiennes classiques et minimalistes: une voix, une guitare ou un piano, et beaucoup de mélancolie. Si on devait faire la fine bouche on dirait qu’une certaine lassitude s’installe au fil des titres, même si on aurait du mal à trouver une seule mauvaise chanson.

Et d’un autre côté, on trouve des perles comme "Love in Mind", balade au piano présente sur l’album maudit de Neil Young, Time Fades Away, jamais réédité après sa version 33 tours en 1973. "Ohio", protest song écrite à l’occasion du massacre de Kent State en 1970, est l’un des meilleurs titres trop peu souvent entendus de l’interminable discographie du loner. Le nombre de chansons difficiles à trouver et la qualité exceptionnelle de l’enregistrement justifient l’achat pour tout fan qui se respecte, pour peu qu’il aime la période dorée de Harvest, qui précédera de peu une descente aux enfers marquée par la désillusion du succès et la mort par overdose de Danny Whitten.

- JP, le 14 03 2007

Ractions

par The Jack, le 20/03/2007
Bah si, je l'ai reçu avant-hier, mon "Fillmore East", et pour ta gouverne, c'est vrai que je préfère commander mes CD par internet plutôt que me déplacer pour les acheter, c'est plus pratique ! Et "Arc" est un excellent Live plein de bruit et de fureur ! Renversant et déstabilisant ! Une expérience intense et déstabilisante, mais essentielle ! J'aime aussi beaucoup les 4 derniers titres de Rust never sleeps, électriques et sauvages...

Et enfin, non, Mirror Ball n'est pas bon du tout, mais alors du tout, hein... Je m'attendais à bien mieux de la part de Pearl Jam avec Neil Young ! Enfin...
par Charles XI, le 19/03/2007
Tant pis pour toi The Jack, tu passes à côté d'un pan très important du Loner en "acoustic". Intimité, émotion, classe, tout est dans ces périodes aussi importantes que les versions rock. Quant à tes choix Mirror Ball est très bon, et Zuma pas si électrique que cela... Je comprend pas Arc!

Et tant pis pour toi également si tu ne l'as pas reçu ton "Fillmore East", il existe toujours des disquaires dans les villes où des êtres humains sont là pour vendre des disques! Grrrrr

Et pour finir, ce Massey Hall est un document de grande qualité et d'une beauté profonde. Dommage que la qualité du DVD n'assure pas de même...
par The Jack, le 15/03/2007
Bof, m'intéresse pas du tout, ce live, contrairement au "Fillmore East" que j'ai commandé, mais pas encore reçu... En effet, j'aime pas Neil Young en accousitique ! D'ailleurs, mes albums préférés de Neil sont Weld, Live Rust, Arc, Zuma et Ragged Glory... Soit tous ses albums les plus violents, électriques et sauvages, à part Mirror Ball que je n'aime pas du tout, malgré la présence du grand Pearl Jam...