Placebo > Meds

Meds
3.2006
Notation
Rock   Pop

On pouvait un peu le subodorer, l'inévitable devait arriver : Placebo commence à fatiguer ou, et c'est très probable également, nous commençons à fatiguer de Placebo. Le disque était annoncé, sans beaucoup d’originalité, comme un retour au fait que le rock était la principale activité du trio, comprendre : sus aux boucles électros! Discours pour le moins étonnant, car des notes synthétiques, il y en a une tapée dans Meds.

Sur ce nouvel album, le groupe ne se réinvente pas des masses, à l'image de la pochette, calquée sur Sleeping With Ghosts, ils auraient pu faire un effort. Les titres tiennent assez bien la route, à l'image d'"Infra-Red", de "Broken Promise" en duo avec Michael Stipe ou du single "Song to Say Goodbye". Les morceaux plus calmes-émouvants tels que "Follow the Cops Back Home" ou "Blind" s'en sortent toujours très bien, même si sur "Pierrot the Clown", Brian et sa bande en font un peu beaucoup et tombent de plein pied dans le mièvre.

En soi, Meds n'est pas un mauvais disque, mais il est trop calqué sur l'album précédent, même équilibre de titres rock, de slow, d'électronique, de trouble sur la pochette, etc. On sait où on met les pieds et l'enthousiasme qui nous tenait jusqu'ici pour ce groupe tombe d'un bon cran, pas sur que l'affaire sera à suivre encore longtemps.


- le sto, le 29 03 2006

Ractions

par The Jack, le 7/06/2007
C'est vraiment triste et pitoyable comme Placebo a sombré corps et âme pour plaire aux midinettes pré-pubères et vendre un maximum d'albums ! Les 3 premiers albums (surtout le 2ème) étaient vraiment excellents, mais dès "Sleeping with ghosts" le ton devenait plus commercial et gnan-gnan. Toutefois l'album tenait quand même la route, même si nettement inférieurs aux autres... Mais que dire du dernier, une catastrophe, du grand n'importe quoi, sirupeux à la mords-moi-le-noeud... Affligeant !