Death Vessel > Nothing is Precious Enough for Us

Nothing is Precious Enough for Us
8.2008
Notation
Rock   Pop   Folk

Death Vessel c'est avant tout le projet du guitariste / chanteur Joel Thibodeau, américain de naissance malgré son patronyme franchouillard, qui s'accoquine avec bon nombre de musiciens pour étoffer ses compositions exclusivement acoustiques et souvent primesautières. Deux voix l'accompagnent sur ce projet, celles de Jennifer Black et Lisa Corson qui habillent ces mélodies de timbres de voix assez proches l'un de l'autre et fort agréables.

Voilà un disque qui mériterait d'être écouté par chaque fan du premier album de Moriarty, la sensation bouche-à-oreille de la présente année et un bien joli groupe oeuvrant dans un folk richement instrumentalisé lorgnant vers le traditionnel américain en version grand public s'entend. Non pas que Death Vessel soit un simple calque de ces derniers, ce qui n'aurait en soi aucun intérêt, mais simplement oeuvrent-ils dans un même sillon, celui de l'Amérique apaisée et mythologique qu'une sonorité acoustique bohème habille pour les longues journées cotonneuses d'hiver.

Il serait toutefois injuste de parler de cette musique exclusivement sous cet angle Moriartyesque. D'abord parce que si voisinage il y a il s'exprime dans le contexte et non dans la posture, on ne va pas en effet faire de Moriarty un archange de singularité et un groupe "pionnier" dans cette veine musicale vieille ou presque comme le (nouveau) monde. C'est là un relatif voisinage de ton qui est précisé histoire de donner envie, sait-on jamais, aux amateurs des uns de s'intéresser aux autres. La musique présentée ici est sensiblement également plus "nue" que celle des honorables confrères, elle vogue au gré de l'inspiration sur un point d'eau profond certes mais finalement guère entretenu. Une tonalité plus dépouillée en effet pour une musique "roots" avant toute chose, un folk d'aujourd'hui.


- Bruno Piszorowicz, le 18 12 2008

Ractions

par Paula, le 21/12/2008
Un disque assez convenu mais avec un petit brin de voix qui fait parfois chaud au coeur. Certes pas un classique, il n'empêche que par les temps qui courent, je l'aime bien moi ce disque.