The White Birch > Come up for Air

Come up for Air
11.2005
Notation
Rock   

Du haut de son fief norvégien, The White Birch distille sa douce mélancolie depuis trois albums maintenant avec une grâce peu commune. Baptisé par référence au titre d’un album devenu classique des défunts Codeine, The White Birch partage avec eux un goût prononcé pour le ralentissement des sens. L’approche voulue par Ola Flottum mélange minimalisme, nappes d’électro-ambient et quelques vestiges d’une instrumentation «rock» à proprement parler. Les sons sont traités juste ce qu’il faut pour dérouter et plonger droit dans un rêve éveillé. D’une beauté troublante, le chant psalmodié, entêtant ou parfois détaché de Ola rappelle parfois la délicatesse du leader de Sigur Ros ou la fragilité d’un Thom Yorke.

Comme déjà sur «Star is just a Sun» en 2002, album révélant alors le groupe en Europe, aura étrange se dégage de ce «Come up for Air» et ce dès les premières notes de «Seer Believer». Le talent de Ola Flottum, c’est de parvenir à avancer dans des contrées nouvelles ou à priori austères tout en nous les rendant familières. La magie de «Your Spain», c’est ainsi quelques touches de piano, de flûte, une rythmique essoufflée et les mots qui viennent comme un appel dans le brouillard.

Véritable disque de saison à écouter sous la couette en attendant le dégel et les premiers signes du printemps, «Come up for Air» ravira tous ceux qui recherchaient désespérément une bande-son pour les réchauffer au plus profond de la nuit polaire.

- runeii, le 7 01 2006

Ractions

par zurb, le 11/08/2006
on fait facilement la comparaison avec Sigur Ros, moi je la ferait pour la qualité des albums, ce "Come up for Air" ressemble au "Takk" de Sigur Ros: très beaux, mais pas très intense. Contrairement aux précédent opus de ces 2 groupes, soit "Star is just a Sun" et "( )" qui sont de véritables petits joyaux à vous foutre des frisons partout!