Sheller, William > Epures

Epures
2004
Notation
Francophone   

Suite au succès de "Sheller en solitaire" sorti il y a une dizaine d'années où William se retrouvait seul au piano et voix, l'homme a expérimenté des nouvelles choses. Grosses guitares sur Albion ou boîtes à rythmes sur Les Machines Absurdes. Epures est un retour à ce qui a toujours fait le succès de WS, à savoir piano-voix.

Uniquement enregistré chez lui et en solo, ce nouvel album ne surprend pas. Avec cette formule bien rôdée, William est certain de remporter un succès. Car bien entendu, toutes les chansons de ce disque sont de petites perles qui se laissent écouter et qui deviennent de vraies amies (N'oublie pas qu'on est deux chante WS dans "Chanson d'automne", chanson qui illustre parfaitement l'œuvre de l'artiste). "Elvira" et son piano rapide, "J'en avais envie aussi" reprend un peu les choses ou "Centre ville" l'avait laissé sur un album précédent, bref que des petits bonheurs.

Pourtant, on ne peut s'empêcher de penser que Monsieur Sheller ne s'est pas trop foulé pour cet opus. 35 minutes, deux instrumentaux au piano, une reprise des "Machines absurdes" de l'album du même nom… tout ça en quatre ans. Si on passe un moment de rêve, avouons qu'on a un peu l'impression que WS sait comment nous embobiner et que, de surcroît, il sait qu'il le fait très bien… enfin il est un temps où on a le droit de se reposer sur ses lauriers…

- le sto, le 17 11 2004

Ractions

par Sonia, le 25/02/2007
Plus j'écoute ce disque et plus sa simplicité me touche directement. Cette voix et ses arrangements sont magnifiques et Epures est comme un ami de tous les jours, un copain à qui on raconte ses petites peines et joies. Et tant pis s'il n'est pas si original que cela, c'est un joli cadeau, merci Monsieur William.
par Christine, le 28/09/2006
Tout à fait d'accord. Je suis un peu (beaucoup) déçue par cet album. Et cela me rend triste car j'adore Sheller. J'ai la nostalgie de ses deux plus grands albums (pour moi): Univers et Ailleurs.