Mono > You Are There

You Are There
4.2006
Notation
Rock   Post Rock

Bon, pour une fois je vais m'abstenir du traditionnel paragraphe sur le fait que c'est encore un disque de post-rock, que ça ressemble à Mogwai et GY!BE, que le schéma utilisé est ultra-classique calme-bruyant-calme, que ce mouvement est bloqué, etc. etc. Car au fond, même si c'est le cas, ce disque de Mono (leur quatrième) est malgré tout très réussi. Certes, You Are There ne repousse pas les limites de la créativité, mais les montagnes russes, ou plutôt le Fuyijama dans le cas présent, sur lequel le groupe virevolte est un vrai bonheur. Les guitares couinent, se délassent puis s'agitent avec leur copains les violons et les violoncelles. La batterie d'habitude si autoritaire ne soutient pas les initiatives des six cordes qui s'échappent dans un tumulte émotionnel intense. Les moments de calmes sont quant à eux de petites îles de rêveries, ou couché sur les instruments, on se prend à contempler la beauté d'un paysage désertique.

Enregistré par Steve Albini (mais bon, qui n'est plus enregistré par Steve Albini de nos jours?!?), ce disque atteint ses sommets dans "Moonlight", probablement le titre le plus imposant et le plus abouti du groupe, traçant son chemin entre musique de film et post-rock assuré. Avec ce disque, le groupe peut définitivement prétendre au peloton de tête d'un mouvement dont je me suis abstenu d'en faire un paragraphe pour dire ce que j'en pensais...


- le sto, le 25 04 2006

Ractions

par pat, le 4/10/2006
cet album est comme un escalier pour le paradis ,une montée de champigon hallucinogène . très bon album pour les promenades en forêt .
par MH, le 4/10/2006
Post-rock interchangeable comme on n'en entend souvent, ce disque est loin d'être mauvais mais ne présente pas un intérêt d'achat. Trop de technique, pas assez de coeur
par YZ, le 28/04/2006
Disque somptueux, fait de montées encore plus vertigineuses que d'habitude et un orchestre en arrière-font pour donner une dimension cosmique à cet album qui est le meilleur de ce groupe.. Bien sur il faut etre fan de post-rock