Cocteau Twins > Lullabies to Violaine

Lullabies to Violaine
11.2005
Notation
World/Ethno   New Wave   Ambient

Pour fêter les 25 ans de l'excellent label 4AD, voici que ressurgissent les Cocteau Twins avec un classieux coffret de quatre disques, répertoriant tous les singles et faces B de 1982 à 1996. La carrière de ce groupe fait songer à Dead Can Dance, autre groupe phare de 4AD, des débuts assez dark-new-wave, limite agressifs, puis le ton se calme sur la longueur, devenant plus voluptueux, se faisant plus rêveur. Mais si Dead Can Dance arrivait à explorer différents territoires, se réinventant à chaque disque, les Cocteau Twins ont assez rapidement trouvé leur voie qui, bien qu'intéressante et sensuelle, n'en n'est pas moins un peu rébarbative à la longue.

Après un premier disque énergique et inventif, on a un peu tendance à se reposer ensuite et trouver que tous les titres se ressemblent un peu sur les trois galettes suivantes. Bien entendu la qualité est au rendez-vous, certains titres sont de véritables petits joyaux et la voix d'Elizabeth Frazer sur des paroles souvent incompréhensibles, car en partie inventées, est sublime (en cela elle se fait précurseur de Sigur Ròs). Les arrangements de Robin Guthrie quant à eux se font généreux, même si parfois un peu scolaires.

Il serait néanmoins ridicule de bouder ce bien beau coffret à prix d'ami, même s'il souffre de quelques longueurs facilement gérables. Ce digipack 4cd est une édition limitée, cette compilation se décline maintenant en deux doubles albums intitulés intelligemment Volume 1 et Volume 2.


- le sto, le 10 03 2006

Ractions

par Yannou, le 8/12/2008
Bonjour

je crois que la moyenne des votes des cinq personnes qui ont visité votre site (dont moi) ne vient pas soutenir votre avis mitigé
sur ces disques qui regroupent
les maxi 45 Tours des Cocteau
Twins.
Personnellement, je découvre ce groupe depuis 2 ans et trouve que vous jugez sévèrement, sans trop de nuance, les disques 2 à 4.
En matière d'évolution stylistique, elle s'est faite en tout cas au cours des années. Les réalisations de la dernière période, souvent moins appréciées, comptent tout de même des titres importants comme "Winter Wonderland", Golden-Vein", "Seekers who are lovers", "Cherry-Coloured-Funk", "Alice".