Gonzales > Solo Piano

Solo Piano
2004
Notation
Jazz/Blues   Ambient

Trésor de pureté et de délicatesse, "solo piano" résonne de notes noires ou blanches, comme les touches de l'instrument qu'elles incarnent. Son auteur, l'étrange Gonzales, qui flirtait jusqu'ici avec les milieux electro-undergroud (Peaches, Feist, Puppetmastaz), travaille cette fois complètement seul, sur des compositions d'un total dénuement. Les 16 œuvres miniatures qui composent cet album irradient par leur clarté et traduisent sans ambiguïté le talent d'un grand maître. En effet, le son satiné d'un marteau boisé effleurant une corde du piano, le subtil tapotement des touches noires et blanches, la résonances immaculée d'une seule note et même l'instant de silence qui sépare deux accords, sont autant de moments de pureté, dont on avait presque oublié l'existence. Toutefois, il n'y a dans l'approche et dans la musique de Gonzales, rien de pompeux ou de "classique". L'homme reste décalé, car drôle ou triste, sombre ou sautillant d'un bout à l'autre de ses gammes, il nous surprend par une douceur, qui avouons-le, se fait de plus en plus rare dans un univers qui surenchère toutes les stimulations.

- sai real, le 15 12 2005

Ractions

par Lova Moor, le 3/04/2006
Entre Eric Satie et Amélie Poulain, un disque très agréable qui se laisse écouter comme dans un piano-bar. On sirote son kir, on se dit qu'il joue bien, que les compos sont jolies et après on s'en va en laissant quelques sous de pourboire...