Guapo > Elixirs

Elixirs
2.2008
Notation
Rock   Prog Rock   Ambient

Toujours dans la série « le prog rock n'est pas mort », c'est un descendant d'Univers Zéro que j'aimerais vous présenter aujourd'hui, j'ai nommé Guapo. De longues plages anxiogènes essentiellement instrumentales qui font planer sur vos petites têtes l'ombre de plus d'un doute. Une ambiance à peine moins sinistre que celle de Bohren & der Club of Gore et une tendance sournoise à prendre des chemins de traverse harmoniques qui font froid dans le dos. J'étais d'ailleurs en train de me demander qui pouvait bien être la maléfique voix féminine derrière la glauque mélopée du quatrième titre, et vous ne serez pas plus surpris que moi d'apprendre qu'il s'agissait tout simplement de Jarboe. Celle-ci succède à Alexander Tucker, que vous connaissez peut-être pour sa participation au projet Ginnungagap entre autres, qui éructait lui aussi quelques inquiétantes paroles sur la première partie du diptyque « Twisted Stems ». Et si le titre « The Planks » nous offre soudainement un intermède un peu plus rythmé, inutile de préciser que la tension ne se relâche que pour revenir de plus belle sur le dernier titre, ses coups de gong, quelques roulement de grosse caisse tout ce qu'il y a de plus solennels, et ses quinze minutes de trip lugubre.

Tout ceci est peut-être un peu anecdotique, mais l'exercice est réalisé de main de maître et mérite votre attention, en particulier si les trois lettres "RIO" n'évoquent rien d'autre pour vous qu'un certain carnaval.

- lina b. doll, le 15 12 2008

Multimedia:

This text is replaced by the Flash movie.