Windsor for the Derby > How We Lost

How We Lost
5.2008
Notation
Rock   Post Rock   Pop

D'une musique profondément autiste à leurs débuts, Windsor For The Derby a produit au fil des ans une musique un peu plus accessible, rendant tout de même et comme à regret quelques comptes avec des valeurs désuètes telles que la mélodie et le tapage du pied, un peu comme un animal originellement sauvage et qui apprendrait avec patience à s'approcher peu à peu des espaces habités.

Trois ans après un Givin'up the Ghost sublimement cafardeux, voici donc How we lost qui parvient à nos oreilles. La pochette colorée et naïve nous ramène à celle de We fight till death, le disque sorti en 2004 et l'essai le plus mélodique (le moins crispant plutôt) du groupe. Il est facile de se repérer avec ce groupe, les pochettes sont tantôt colorées, naïves et tantôt sombres, noires et radicales, la musique allant de pair avec la jaquette qui l'illustre. La vivacité des couleurs ne nous trompe pas ici encore puisque quelques mélodies les plus immédiates et les moins méandreuses du groupe se font entendre le long des 10 morceaux de l'album.

La trame reste ici toujours la même en fait, avec au fil des disques une tendance à davantage de classicisme pop par moment, et puis c’est tout. Windsor for the Derby c'est en fin de compte toute l'histoire d'un pétard mouillé. La musique du groupe semble toujours s'imbriquer et se complaire dans les déclarations d'intention, un peu comme une bande-annonce de 37 minutes d'un chef d'œuvre à venir avec des extraits mis en boucle. Toujours cette impression que cela va démarrer et puis en fait non, cela ne démarre jamais. Un pétard mouillé donc, mais un pétard mouillé magnifique tant la musique du groupe saura toucher jusqu'aux tréfonds certain(e)s d'entre vous (et en ennuyer d'autres, c'est là le prix à payer).

Un mot enfin pour dire que ce disque est construit comme un véritable album et non comme une collection hétéroclite de morceaux, une pièce musicale qui s'appréhende de bout en bout et qui nous fait, comme toujours avec Windsor for the Derby, voyager dans une irrésistible torpeur. Le secret le mieux gardé de tout le monde occidental à mes yeux que ce petit groupe d'Austin, Texas, un groupe à découvrir pour qui aime à voyager bien allongé sur son sofa.


- Le Bornu, le 16 07 2008

Ractions

par Runeii, le 16/07/2008
Un groupe à énigmes... Jusqu'ici j'avais pas réussi à entrer dans le trip... Mais là, la faute à deux trois titres vraiment accrocheurs ("Maladies" et "Hold On" notamment) j'apprécie à sa plus juste valeur cet inclassable. Une petite visite de la discographie s'impose !

Multimedia:


Maladies
This text is replaced by the Flash movie.

Hold On
This text is replaced by the Flash movie.