Sigur Ros > Hvarf / Heim

Hvarf / Heim
11.2007
Notation
Rock   Post Rock   Pop

On ne les avait pas oubliés, mais reconnaissons que depuis le désormais classique ( ), on s'était un peu distancé des islandais. Quelques singles ont été produits par-ci, par-là et ce n'est pas Takk…, honorable resucée de leur ambiances traditionnelles qui nous avait rappelé combien Sigur Ròs est un bon groupe. L'enthousiasme n'est pas débordant donc au moment d'appréhender Hvarf/Heim, double album compilation de 30 minutes pièce.

Premier disque : Hvarf. Trois inédits datant de la période ( ) et d'Agaetis Byrjun plus deux relectures de Von. Débuts assez convenus avec un coda un peu prévisible, on commencera à s'arrêter sur "I Gear" aux confins d'un post-rock épique et envoûtant qui réveille nos souvenirs de coups de foudre pour le groupe. Puis vient "Von" dans une version bien plus longue que l'originale, en 10 ans le morceau a pris une ampleur digne d'un grand classique, meilleur titre de ce double album. On finit avec "Hafsal" qui commence bien mais s'achève malheureusement avec trop d'emphase.

Deuxième disque : Heim. Six titres en version "unplugged" avec strings, harmonium, chœurs pour des versions plus calmes et posées de titres assez connus. Les arrangements sonnent comme un orchestre de chambre, les mélodies restent sagement à leur mesure et le groupe s'en va titiller notre sensibilité latente. Bien sans grande surprise.

C'est du reste la phrase qui résume à merveille Hvarf/Heim. Les chansons sont très plaisante (à l'image de la pochette), mais le non apport de nouvelles sonorités commence à faire gentiment douter de la marge de progression restante du groupe. Bof, bon disque.


- le sto, le 10 12 2007

Ractions

par KlerG, le 11/12/2007
C'est vrai qu'on commence à avoir un peu compris le principe de Sigur Ros. Néanmoins, certains moments de ce disque font qu'on aime bien se faire prendre, avec ou sans surprise!

Multimedia:

This text is replaced by the Flash movie.