Frog Eyes > Tears of the Valedictorian

Tears of the Valedictorian
5.2007
Notation
Rock   Experimental

Ce qui était chouette, en découvrant Swan Lake, c’est que du même coup, on s’était familiarisé avec l’impact créatif de deux artistes hors du commun. Souvenez-vous de ces deux voix tout aussi spéciales et prenantes que celle de Spencer Krug. Dan Bejar de Destroyer et Carey Mercer de Frog Eyes avaient fusionné leur talent avec celui du leader de Sunset Rubdown pour notre plus grande satisfaction!

Dans ce Tears of the Valedictorian de Frog Eyes, on décèle d’emblée, au niveau de la production, le côté le moins accessible de Swan Lake. Le son est franchement barré; un véritable psychédélisme des spasmes («Idle Songs», par exemple), tout en déferlantes chaotiques. Mais Mercer n’est pas le seul responsable de cette cacophonie plus maîtrisée qu’il n’y paraît (tout est dans le détail – on savoure l’enchevêtrement alambiqué de «Bushels»). Krug est en fait l’un des fondateurs de ce groupe-ci également et y joue de son synthé acide et saccadé.

On met du temps à s’acclimater... en restant vivement intrigué. Finalement, assez longtemps pour voir se déployer devant nous un univers au surréalisme désenchanté, monstrueux et beau.

[«Bushels» en écoute, juste ici]

- yak, le 28 08 2007

Ractions

par Le Sto, le 29/08/2007
Ouh-là, jolie découverte. Je retrouve des petits airs de ces folies psychédéliques des années 70 (Jethro Tull, Black Sabbath) avec les tendances actuelles (Arcade Fire, 16 Horsepower, Clap Your Hands). Bref, un disque peut-être parfois chargé mais diablement emballant...