Chokebore > Black Black

Black Black
1998
Notation
Rock   

Chokebore fut sans aucun doute l'un des plus grand groupe des années 90, mais sont style obscur et confidentiel ne lui apportera que peu de notoriété auprès du grand public.
Originaire de Hawaï, les 4 musiciens étriqués dans une scène alternative peu développée choisiront rapidement de s'exiler aux Etats-Unis, où Nirvana (en particulier Kurt, fan du groupe) leur donnera l'occasion de se produire pour une dizaine de premières parties. Tandis que le mouvement grunge arrivait en fin de vie, la musique de Chokebore s'inscrit bel et bien dans sa continuité mélancolique voire dépressive, mais le groupe y ajoute une dimension mélodique et une force émotionnelle bienvenues. Certains attribuent donc aujourd'hui à Chokebore la paternité du mouvement Sadcore.

Avec ce quatrième album, intitulé Black Black les 4 musiciens atteignent le sommet de leur art et signent leur disque le plus mélancolique. Caractérisés par un tempo très lent, une rythmique lourde et une atmosphère oppressante, les 13 titres de cet album peuvent sans équivoque, être qualifié de neurasthéniques. Il n'est pourtant pas question de parler d'ennui lorsque l'on évoque Black Black. En effet, les guitares écrasantes et enivrées auxquelles s'ajoute la voix gracieuse et les émotions aiguisées de Troy Von B. Balthazar, en font une œuvre complètement captivante. Des titres comme le somptueux "Valentine", le nostalgique "Where is the Assassin" ou la claque que représente "Never feel sorry agent", restent aujourd'hui des œuvres de références et une source d'influence majeure pour nombre d'artistes actuels.

Alors que Chokebore déclarait "nous essayons d'écrire les chansons les plus belles possible" il semble que le groupe ait réussi à tenir son pari et que la beauté passe par la mélancolie.


- sai real, le 16 12 2006

Ractions

par Samel, le 8/02/2007
Ce disque est très probablement le meilleur de ce groupe malheureusement trop peu connu. Je préfère presque A Taste for Bitters, sorti en 1996, qui est en tout point aussi bon que Black Black. Avec ces deux disques, vous avez le duo gagnant, même s'ils sont tous indispensables.