Red Sparowes > At the Endless Dawn

At the Endless Dawn
2005
Notation
Rock   Post Rock

Et un album de post rock de plus, et par conséquent on va se faire joyeusement et agréablement avoir durant plus d'une heure de montées et de descentes, de bridges et d'explosions instrumentales. Red Sparowes est une sorte de méga-groupe, formé du guitariste de Neurosis, du guitariste et du bassiste d'Isis, d'un autre bassiste d'Halifax Pier et du batteur de The Cignal, et il va nous interpréter un parfait album du genre sus-mentionné, conçu dans les règles de l'art et qui, s'il n'étonnera personne, en ravira plus d'un.

Les morceaux se suivent et nous adoptons la cadence de la locomotive Red Sparowes sur les rails qu'elle nous a préparé, les guitares aiguisées laissent parfois échapper un petit son country plaisant permettant de sortir un petit peu des voies, et même si l'on revient bien vite sur ces lignes millimétrées, on ne peut que prendre son pied dans les superbes explosions, toutes de force faites, dirigées par le quintet. C'est parfois sombre, parfois on entrevoit une lueur d'espoir, mais souvent on s'engouffre dans son grand manteau imperméable pour se protéger de cette quiétude et rester dans son engourdissement.

Si ce disque n'est qu'une pierre de plus à l'édifice post-rock dans sa définition stricte du terme (mais qu'est-ce à dire, au fond ?), on passe néanmoins un excellent moment si on est un amateur du genre (et on ne pourra s'empêcher de pouffer un peu en lisant la track list). Et puis après on ira ranger le disque et on l'écoutera à nouveau dans quelques mois, parce qu'il ne faut pas trop pousser non plus…

- le sto, le 18 04 2005

Ractions

par Red87, le 17/04/2008
J'ai préféré le deuxième album du groupe : Every Red Heart Shines Toward the Red Sun. Plus fort et (un peu) plus fou également. Reste que post-rock will stay post-rock for ever...
par Santi, le 26/12/2005
Mais ce disque est tout simplement magnifique! Beaucoup mieux que plein de bouses post-rock qui sortent à une cadence infernale...
par lep, le 24/06/2005
La question est: trop de post-rock ne va-t-il pas finir par tuer le post-rock?? Avec toutes les sorties qui se chevauchent ces temps-ci, c'est à se demander...