Aarktica > No Solace in Sleep

No Solace in Sleep
2000
Notation
Rock   Ambient

A l’écoute de ce disque, on ne peut pas douter que Jon DeRosa a des aptitutes immenses au niveau du traitement du son, mais aussi à la guitare, toutes ses compositions étant toujours très originales. Le fait qu’il est à moitié sourd semble absurde tellement les sons qu’il crée sont fins. Il crée une véritable profondeur de son. On sent un potentiel immense qui n’est encore que partiellement exploité.

La première chanson est plutôt une introduction qui nous plonge dans l’ambiance et nous mène aux notes de guitare éparses et crystallines du deuxième titre. « Indie » est dans la même veine mais avec un son différent. L’écho utilisé donne un caractère diffus à la musique qui glisse comme de l’eau, et petit à petit des rythmes profonds et étouffés font leur apparition. « You’ve cured a Million Ghosts From Roaming In My Head » compte plusieurs guitares d’une pureté arctique. Les mélodies semblent venues d’un autre monde, elle font appel à des suites de notes très différentes de la norme, ce qui est aussi vrai des harmonies utilisées.

Pourtant rien n’aurait pû nous préparer à ce qui nous frappe ensuite. C’est l’ambiance la plus polaire qui soit, le vent vibre dans une caisse de résonnance, le son se solidifie pour évoquer une terre inhospitalière et inhumaine. On est emportés dans cet enfer sans vie, les cris se mêlent au vent. Difficile d’imaginer plus sinistre.

Le calme revient sur « The Ice », la béatitude même, comme de se réveiller dans un paradis après une mort atroce. Des voix se mêlent aux guitares. Difficile de décrire une musique aussi extraterrestre. Retour sur terre avec la très belle « Welcome Home », avec des guitares reconnaissables comme telles, un usage très fin de la distorsion et des notes hypnotiques.

Quant à "I remember life above the surface", elle est tout simplement fantastique. Les mots me manquent car je n'ai jamais rien entendu de pareil.

Disque difficilement accessible à moins de prendre le temps de l’écouter, «No Solace in Sleep» est indéfinissable. Certains diront que c’est de l’ambient, d’autres du post rock, mais ces catégories ont de moins en moins de sens aujourd’hui. C’est avant tout un disque d’ambiance, minimaliste mais riche, une partie avec des sons de guitares, d’autres avec...avec quoi ? Impossible de le savoir vraiment, le traitement du son est tellement élaboré qu’on n’arrive pas à trouver son origine. Quoiqu’on en dise, cette musique sublime ravira les amateurs de nouveauté. La variation des sons, ainsi que la puissance évocatrice des ambiances font de « No Solace in Sleep » un disque majeur, à mi-chemin entre le pôle nord et Jupiter.

- JP, le 8 09 2004

Ractions

par brice, le 2/05/2006
très belle chronique!