Them Crooked Vultures > Them Crooked Vultures

Them Crooked Vultures
11.2009
Notation
Rock   

Them Crooked Vultures c’est l’addiction immediate ! Déjà les acteurs : Josh Homme des Queens of the Stone Age au chant-guitare et Dave Grohl à la batterie, soit la paire gagnante de l’excellentissime Song for the Deaf. Puis, pour ne rien gâcher à l’affaire, ça n’est autre que le bassiste/claviériste de Led Zeppelin, soit John Paul Jones himself qui vient compléter ce trio hors pair. On a vu plus dégueu comme affiche.

Mais on aurait pu s’arrêter à un vague concours de tête d’affiche s’emmêlant les pinceaux dans leurs unités respective comme on l’a déjà vu si souvent par le passé ! Que nenni ici, les beats rock n’roll nous en mettent plein la vue, les acteurs sont tous excellents et forment une osmose qui fait un putain de bien ! Des riffs de refrains imparables (« Scumbag Blues »), des tournures de batteries imbattables (« Warsaw… ») et des trouvailles sonores de John Paul so enthousiasmantes (« Bandoliers »). Bref, Them Crooked Vultures c’est à la fois le sucre rapide qui fait un effet rock immédiat et le sucre lent tant certaines mélopées nous trottent dans la tête.

Un disque qui, reconnaissons-le, porte clairement la patte Josh Homme, du contenant (cette pochette rappelant Song for the Deaf) au contenu (du rock qui reste très QOTSA malgré tout ce qu’on veut bien en dire). Them Crooked Vultures est malgré tout un habile mix entre les formations des trois protagonistes (j’énumère pas !) qui injectera une bonne dose de rock n’roll dansant dans nos veines qui n’en demandaient pas tant !


- le sto, le 26 11 2009

Multimedia:

This text is replaced by the Flash movie.